Votre espace membre

Les rencontres RACHEL, Réseau des Acteurs Champardennais de l'Habitat et du Logement

le 1er octobre 2010 ont eu lieu les rencontres RACHEL sur le thème de "l'éco-rénovation, les gestes éco-citoyens et la lutte contre la précarité énergétique.

La visite sur site

titre
En matinée, l’équipe du Plan Bâtiment, les organismes hlm, les participants aux tables rondes et les partenaires de l'ARCA ont visité sur les Hauts de Murigny à Reims, différents logements sociaux ayant fait l’objet d’un programme de rénovation énergétique.

Ces opérations, lancées dès 2008, ont été poursuivies avec la mise en place de l’éco-prêt « logement social ». Les logements en classe énergétique E sont ainsi passés en classe énergétique C.

titre
titre

Ce gros travail de rénovation sur un ensemble de 881 logements (lotissements Les Pléiades et les Pan) va permettre aux 200 personnes y résidant de bénéficier d’une amélioration de leur confort de vie et une diminution d’environ 25% de leurs charges.

Les rencontres RACHEL

titre
Franck LEROY, Maire d’Epernay, accueille les participants. La municipalité d’Epernay est engagée depuis longtemps dans le développement durable. Elle a élaboré le premier Agenda 21 de la région Champagne-Ardenne. La collectivité ne se limite pas à ce projet. Elle a aussi développé une Charte Éco-responsabilité signée par l’ensemble des agents municipaux. Elle a également engagé des procédures de dématérialisation d’éléments de communication et d’éducation des jeunes générations.

Dans le cadre de l’éco-rénovation, la ville a lancé une opération programmée d’amélioration thermique des bâtiments. La priorité est donnée à l’isolation et la promotion des gestes éco-citoyens.

La précarité énergétique est, en outre, une priorité municipale. C’est pourquoi, en partenariat notamment avec l’organisme Le Toit Champenois et les Espaces Infos Energie, elle a mis en ½uvre l’Appart’éco. Il permet de découvrir les bons réflexes, les bonnes attitudes à adopter pour une meilleure maîtrise des charges. La révision du PLU de la ville est également programmée pour en faire un « PLU durable ». Franck LEROY souligne la présence d’acteurs volontaires et performants sur le territoire.

titre
Philippe PELLETIER, Avocat et Président du Comité Stratégique du Plan Bâtiment Grenelle présente ensuite les actions et objectifs du Plan Bâtiment Grenelle.

L’action a été lancée en 2009. Le Plan Bâtiment a entamé un Tour de France afin de mobiliser professionnels et grand public sur les enjeux du Grenelle Environnement dans le bâtiment.

La première étape a lieu à Epernay.

Il rappelle que la première loi Grenelle de l’Environnement s’est saisie des objectifs des tables rondes du grenelle pour les mettre dans la loi. La loi Grenelle 2 est la boîte à outils, pour rendre possible la définition et la réalisation des objectifs.

Il est aussi question d’animation : agir pour des personnes en grande précarité énergétique.

A la clef de ces actions : la préservation de la solvabilité des ménages et la façon dont on va utiliser le logement.

Il souligne l’intérêt du Grenelle de l’Environnement, projet qui s’inscrit dans la durée puisque la perspective donnée est l’année 2050.

Il s’agit donc d’une belle opportunité collective et d’un programme qui va façonner notre société.

PREMIERE TABLE RONDE : LA MISE EN ¼UVRE DE L’ECO-RENOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE

titre
Une première table ronde a permis à Patrick BAUDET, Président de l’ARCA, l’Union Sociale pour l’Habitat Champagne-Ardenne, Jack LEROY-DUCARDONNOY, Président de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment de Champagne-Ardenne (CAPEB), Jean PERRIN, Président de l’Union Nationale de la Propriété Immobilière (UNPI), Philippe PELLETIER, Avocat, Président du Comité Stratégique du Plan Bâtiment Grenelle et Gaëlle VELAY, Directrice Régionale de la Caisse des Dépôts et Consignations, d’échanger sur la mise en ½uvre de l’éco-rénovation en Champagne-Ardenne. Les organismes mettent en ½uvre de nombreuses rénovations au sein de leur patrimoine, différents prêts leurs permettent d’effectuer les travaux et les entreprises se forment de plus en plus au nouvelles techniques de rénovation des bâtiments. Le parc privé fait également l’objet de rénovation et le sera d’autant plus à partir du 1er janvier 2011 puisqu’il sera alors obligatoire de donner l’étiquette énergétique dans l’annonce de mise en location/vente d’un logement.

SECONDE TABLE RONDE : LA SENSIBILISATION DES HABITANTS SUR LES USAGES ET LA LUTTE CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE

titre
La seconde table ronde était dédiée à la sensibilisation des habitants sur les usages et la lutte contre la précarité énergétique. Elle a réuni Raymond JOANNESSE, Vice-Président du Conseil Régional, Jean-Louis LHUILLIER, Directeur Régional de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), Laurence MALASSAGNE, Directrice de l’ARCA, l’Union Sociale pour l’Habitat, Nicolas SCHMIT, Adjoint au Maire d’Epernay, chargé du développement durable et de la citoyenneté et Conseiller, Communauté de Communes Epernay Pays de Champagne et Jean-Christophe VILLEMAUD, Directeur Régional de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

Les intervenants et la salle ont tout d’abord assisté à la diffusion d’un film sur l’Appart’éco. Cet appartement témoin a été initié par le Toit Champenois, la Ville d’Epernay et l’ADEME. Il permet de présenter aux visiteurs les manières d’économiser l’énergie et de réduire sa facture énergétique.

Les intervenants ont ensuite échangé sur la manière de sensibiliser la population. Les organismes Hlm de la région développent de nombreuses pratiques de communication à l’égard de leurs habitants. Les intervenants saluent l’initiative de l’Appart’éco et invitent les collectivités à développer ce concept.

Ils relèvent que la précarité énergétique est un problème qui devient récurrent. Si, en campagne, elle touche majoritairement les personnes âgées, dans les villes ce sont les jeunes qui sont les premiers à devoir y faire face.

LES ENGAGEMENTS PRIS LORS DE CETTE RENCONTRE RACHEL

Un accord relatif à l’instrumentation et le suivi de chantiers de rénovations exemplaires en Champagne-Ardenne a été signé entre l’ARCAD, représentée par Jean-Claude DANIEL son président, l’ARCA, l’Union Sociale pour l’Habitat Champagne-Ardenne et la Caisse des Dépôts et Consignations, vous en trouverez le texte en pièce jointe.

Une convention entre l’Etat, représenté par Benoist APPARU, Secrétaire d’Etat chargé du Logement et de l’Urbanisme, la Caisse des Dépôts et Consignations, représentée par Gaëlle VELAY, Directrice Régionale, l’ARCA, l’Union Sociale pour l’Habitat Champagne-Ardenne et les organismes Hlm a été signée pour l’éco-réhabilitation des logements sociaux et la lutte contre la précarité énergétique. Vous en trouverez le détail en pièce jointe.

Fichier(s) disponible(s) :